Thérapies

Approches thérapeutiques pour adultes & adolescents

 

Concernant les psychothérapies adultes et adolescents les approches que je propose, basées sur les thérapies brèves solutionnistes, ne laissent pas la personne s’enfermer dans la plainte et l’examen sans fin de ses maux. Elles accompagnent la personne dans la clarification de ses objectifs et la mise au jour de ses propres ressources afin surmonter ses difficultés. Même si chacun, confronté à des difficultés d’ordre psychologique, souhaite logiquement en comprendre les causes, le processus thérapeutique doit surtout provoquer une dynamique de changement que la psychologue suscite et accompagne.

S’il y a eu traumatisme, l’EMDR peut permettre d’en «cicatriser » la trace et d’apaiser la souffrance qui en résulte. Les événements douloureux laissent une trace dans le cerveau, celui-ci effectue alors un travail de “digestion” qui permet aux émotions liées au souvenir de s’apaiser. Mais s’il s’agit d’un traumatisme, les images, les pensées, les sons et les émotions liés à l’événement sont parfois conservés intacts dans le cerveau, prêts à resurgir au moindre rappel de l’événement. Dans la thérapie EMDR, au cours du processus qui comprend plusieurs phases, la thérapeute vous demandera de bouger les yeux de droite à gauche au cours de plusieurs séquences entrecoupées de pauses . Les mouvements oculaires “débloquent” l’information traumatique et permet au système de « cicatrisation » du cerveau de reprendre son cours. Le souvenir est toujours là mais sa charge émotionnelle s’est apaisée.

 

Approches thérapeutiques pour enfants

 

Les thérapies des enfants diffèrent de celles des adultes dans la mesure où il est indispensable d’ y inclure les parents à la fois pour l’exposé des difficultés mais aussi pour aller vers leur résolution. C’est avec eux qu’il faut réfléchir au contexte (familial, scolaire…), aux changements éventuels, aux événements qui ont pu précéder l’apparition des difficultés de comportement, au dépistage s’il y a lieu d’éventuels troubles des apprentissages (dyslexie, dysgraphie…) ou troubles neuro- développementaux (TDAH, TSA) avec eux qu’il faut aussi réfléchir sur de leur positionnement parental et éducatif. A côté des entretiens parentaux, l’enfant peut bénéficier de séances individuelles au cours desquelles il peut être encouragé à comprendre ou/et exprimer ce qui lui pèse ou l’entrave au travers de l’entretien (selon l’âge), du dessin voire du jeu pour le très jeune enfant .Là aussi, ces supports sont utilisés avec l’intention de rendre l’enfant conscient aussi de ses compétences et de ses points forts. C’est en augmentant ainsi sa confiance en lui qu’il pourra progresser et surmonter ses difficultés ou blocages . D’autres supports propres aux approches solutionnistes, comme les échelles, sont particulièrement adaptées aux enfants car leur aspect ludique suscite et maintient son intérêt et sa réflexion (l’enfant note au fil des séances sur une échelle de 0 à 10, dessinée par lui ,l’évolution de ses ressentis et progrès).Au cours de ma longue expérience de thérapie d’enfants, j’ai compris l’importance d’utiliser des supports concrets pour accrocher l’intérêt de l’enfant et le mobiliser pour son propre bénéfice.